chef


chef

chef [ ʃɛf ] n. m.
chief Xe; lat. caput « tête »
I
1Vx Tête ( couvre-chef). Le chef de saint Denis, relique. — Blas. Pièce honorable qui est en haut de l'écu.
2 ♦ DE SON CHEF : de sa propre initiative, de soi-même. ⇒ autorité. Faire qqch. de son propre chef.
3Vx Article, point principal d'un exposé. Mod. Dr. Élément distinct d'une action en justice, groupé avec d'autres dans une même procédure. Statuer sur chacun des chefs d'une demande. Il y a deux chefs d'accusation. Loc. AU PREMIER CHEF. Il est responsable au premier chef. Il importe, au premier chef, que : il est essentiel, capital que.
II(XIII e) REM. Le fém. est employé par familiarité ou pour des fonctions techniques : la chef.
1Personne qui est à la tête de (qqch.), qui dirige, commande, gouverne. animateur, commandant, conducteur, directeur, dirigeant, entraîneur, fondateur, leader, maître, meneur, 1. patron, responsable; -archie, -arque. La responsabilité du chef, des chefs. L'autorité, le pouvoir, les directives, les ordres du chef. La volonté du chef. Chefs hiérarchiques. hiérarchie. Obéir, en référer à ses chefs. supérieur. « La discipline exige que le subordonné respecte le chef » (Maurois). Par ext. Personne qui sait se faire obéir. Un tempérament de chef.
2 ♦ CHEF DE... : celui qui dirige en titre. Le chef de l'État. monarque, président, roi; empereur, prince; raïs. Des chefs d'État. Les femmes chefs d'État. Chef de cabinet d'un ministre. Chef de bureau, de service ( directeur) . Chef de rayon. Chef de tribu. Chef d'entreprise, d'industrie. directeur, 1. patron, P. D. G. Elle est chef d'entreprise. Chef d'équipe. contremaître. La R. A. T. P. se targue « d'avoir “une” chef d'atelier d'entretien du réseau ferré » (L'Express, 1989). Chef de gare, de dépôt; chef de train. La chef de station. Chef de produit. Chef de projet.
3Dans un corps hiérarchisé militaire ou paramilitaire, Personne qui commande. Les soldats et leurs chefs. gradé, 2. officier; 1. grade. Le généralissime, chef suprême des armées. Les grands chefs d'armées. 2. général. Loc. Chef d'état-major. Chef de bataillon, d'escadron : commandant. Chef de section : lieutenant, sous-lieutenant ou adjudant. Chef de pièce, de patrouille. Chef de musique. Mar. Chef mécanicien. Chef de quart, de timonerie, de nage. Chef scout (aussi cheftaine) . Loc. fam. PETIT CHEF : personne qui possède une supériorité hiérarchique modeste et qui fait preuve d'une autorité prétentieuse. Jouer au petit chef (CHEFAILLON n. m. ).
4Personne qui dirige, commande effectivement (sans que cela corresponde à un titre). leader, meneur. Un chef de bande, de gang. aussi parrain.
Personne que les autres suivent. Chef d'école (artistique, littéraire). coryphée. Chef de file. C'est le chef de la secte. « Elle était le cerveau et la chef du groupe, il s'inclinait devant sa puissance » (P. Bruckner). Chef spirituel. — CHEF DE FAMILLE : personne sur qui repose la responsabilité de la famille. « Elle respectait les volontés de ce fils, de cet aîné qui avait presque rang de chef de famille » (Loti).
5 ♦ CHEF D'ORCHESTRE : personne qui dirige l'orchestre. Chef de chœur.
6Cuis. Chef de cuisine, chef cuisinier (cf. Maître-coq, maître queux). Absolt Un chef : un cuisinier. La terrine du chef. (Appellatif) Chef, deux steaks saignants !
La surprise du chef : plat du chef ainsi dénommé, et qui peut surprendre le consommateur (souvent un dessert). Loc. fam. Événement très inattendu (plutôt agréable). « Le cœur battant d'impatience, je dois attendre pour savoir qui monte mes trois étages et sonne à ma porte. C'est la surprise du chef » (Tournier).
7 Appos. Milit. Adjudant-chef, sergent-chef, médecin-chef. Gardien-chef. Aviat. Chef navigateur. Chef pilote. (Appellatif) Sergent-chef. Oui, chef !
8Fam. Personne remarquable. as, champion; fam. bête. C'est un chef. Loc. fam. Se débrouiller comme un chef, très bien, très facilement.
9Loc. EN CHEF : en qualité de chef; en premier. Ingénieur, rédacteur en chef. Général en chef.
⊗ CONTR. Inférieur, subalterne, subordonné; second.

chef nom masculin (latin caput, tête) Personne qui commande, qui exerce une autorité, une influence déterminante : Un chef d'entreprise, de gare, d'atelier. (Ce mot peut désigner une femme et peut alors s'employer familièrement au féminin : La chef est dure.) Personne qui détient le pouvoir de décision dans un groupe ; leader. Familier. As, champion : Il s'est débrouillé comme un chef. En apposition, avec ou sans trait d'union, après certains noms de fonction, indique le grade : Médecin(-)chef. Fondateur d'une famille, d'un ordre religieux, d'une école littéraire, etc. Archéologie Reliquaire du Moyen Âge renfermant des ossements de la tête d'un saint, le plus souvent en forme de buste. Ardoisières Plan de rupture du schiste ardoisier. Boulangerie Morceau de pâte prélevé sur la fournée du jour servant à ensemencer la fournée du lendemain. Héraldique Pièce qui occupe le tiers supérieur de l'écu. Militaire Appellation du sergent-chef, du maréchal des logis-chef. ● chef (citations) nom masculin (latin caput, tête) Charles de Gaulle Lille 1890-Colombey-les-Deux-Églises 1970 Comme chef de l'État, deux choses lui avaient manqué : qu'il fût un chef ; qu'il y eût un État. Mémoires de guerre, le Salut Plon il s'agit du président Albert Lebrun François de La Noue, dit Bras de Fer Nantes 1531-Moncontour 1591 On ne doit pas être soudain à juger les intentions de ces grands Chefs, car ils ont des considérations que l'effet découvre par après être autres que beaucoup n'eussent cuidé. Discours politiques et militaires cru Blaise de Lasseran de Massencome, seigneur de Monluc Saint-Puy, Gers, vers 1502-Estillac, Lot-et-Garonne, 1577 Quand il fait chaud en quelque lieu, si le chef n'y va ou pour le moins quelque homme signalé, le reste ne va que d'une fesse et gronde qu'on les envoie à la mort. Commentaires, VII Napoléon Ier, empereur des Français Ajaccio 1769-Sainte-Hélène 1821 Les hommes qui ont changé l'univers n'y sont jamais parvenus en gagnant des chefs ; mais toujours en remuant des masses. Cité par Las Cases dans le Mémorial de Sainte-Hélène Anonyme Le chef ne s'occupe pas des vétilles. De minimis non curat praetor. Homère IXe s. avant J.-C. Avoir trop de chefs ne vaut rien : qu'un seul soit chef, qu'un seul soit roi. L'Iliade, II, 204-205 (traduction P. Mazon) Laozi ou Lao-tseu VIe-Ve s. avant J.-C. Celui qui se conduit vraiment en chef ne prend pas part à l'action. Tao-tö-king, LXVIII chef (expressions) nom masculin (latin caput, tête) Au premier chef, au plus haut point, par excellence, avant tout. Chef d'accusation, point capital sur lequel porte l'accusation dans une affaire judiciaire. Chef d'entreprise, personne qui détient au sein d'une entreprise le pouvoir de décision et de direction, exerce une autorité sur le personnel et qui est pénalement et civilement responsable des manquements à la législation du travail. Chef de l'État, autorité supérieure du pays (en France, le président de la République). Chef de famille, personne qui assure la direction matérielle et morale de la famille. Chef de file, personne qui a une position prédominante au sein d'un groupe. Chef d'orchestre, musicien qui dirige l'exécution d'une œuvre exigeant le concours d'un ensemble ; personne qui dirige une opération complexe. Chef de service, cadre de commandement dirigeant un secteur particulier d'une entreprise. De ce chef, pour cette raison, de ce fait. De son chef, de sa seule autorité. Du chef de, en raison de : Être condamné du chef d'abandon de famille. Chef de file, établissement de crédit qui assume la direction d'une opération financière. Chef de canton, agent chargé de la direction d'une brigade de cantonniers et de l'entretien d'un canton. Chef de dépôt, agent chargé de la direction technique d'un dépôt de locomotives. Chef de gare, agent de l'exploitation chargé de la direction de tous les services d'une gare. Chef de traction, agent chargé du contrôle, de l'instruction et de la surveillance du service des mécaniciens. Chef d'accusation, point capital sur lequel porte l'accusation dans une affaire judiciaire. Chef de produit(s), responsable de la gestion d'un produit ou d'une famille de produits, notamment de leur vente. Chef de projet(s), responsable chargé de lancer des produits nouveaux, d'assurer de nouveaux développements. Chef de rayon, responsable, dans un magasin, de la gestion et de la vente d'une partie de l'assortiment. Chef de l'État français, titre adopté par le maréchal Pétain dans l'acte constitutionnel du 11 juillet 1940. Chef du nom et des armes, ou chef de noms et d'armes, titre donné au fondateur de la branche aînée d'une famille noble. Chef de cuisine, personne dirigeant la cuisine et la brigade. Chef de partie, cuisinier d'une brigade ayant la responsabilité d'un travail déterminé (sauces, rôtis, etc.). Chef de rang, garçon de salle subordonné à un maître d'hôtel et travaillant avec un ou plusieurs commis. Chef de division, titre du capitaine de vaisseau commandant soit une division isolée, soit une division en sous-ordre. Chef d'escadre, grade remplacé, en 1791, par celui de contre-amiral. Chef d'état-major, officier général chargé de prêter un concours de tous les instants au ministre et aux vice-amiraux, contre-amiraux ou préfets maritimes. Chef mécanicien, officier mécanicien de la marine marchande, chargé de la conduite et de la surveillance des machines d'un navire de commerce. Chef de quart, officier ou subalterne chargé, dans son détail, de surveiller son personnel pendant le service de quart. Chef d'état-major, officier général ou supérieur placé à la tête d'un état-major. Chef d'état-major général des armées, titre et fonction donnés au chef d'état-major des armées dans certaines circonstances et en vertu desquels il assure le commandement de l'ensemble des opérations militaires. Chef de nage, en aviron, rameur qui transmet le rythme à son équipe. Chef de pièce, début et fin d'une pièce de tissu, portant souvent son identification et certaines de ses caractéristiques. ● chef (synonymes) nom masculin (latin caput, tête) Personne qui commande, qui exerce une autorité, une influence déterminante
Synonymes :
Contraires :
- subordonné
Personne qui détient le pouvoir de décision dans un groupe ;...
Synonymes :
- entraîneur
Archéologie. Reliquaire du Moyen Âge renfermant des ossements de la tête...
Synonymes :
Boulangerie. Morceau de pâte prélevé sur la fournée du jour servant...
Synonymes :
- levain-chef
Sports. Chef de nage
Synonymes :
- as

chef
n. m.
rI./r
d1./d Personne qui est à la tête d'un corps constitué, qui a le premier rang, la première autorité.
Le chef de l'état: le souverain, le président de la République.
Le chef du gouvernement: le Premier ministre.
|| (Afr. subsah.) Chef coutumier ou (Pacifique) chef: dirigeant d'une communauté chargé de représenter l'état et de veiller au respect de la tradition.
|| Chef de file.
Chef d'école: celui dont les doctrines sont admises par des disciples qui les propagent.
d2./d Dans les armées, tout militaire pourvu d'un grade lui conférant une autorité. Obéir à ses chefs.
|| Sergent-chef, maréchal des logis-chef, appelés chefs. à vos ordres, chef!
|| MAR Gradé placé à la tête d'un service. Chef de quart.
d3./d Titre d'un fonctionnaire à la tête d'un service, d'une division administrative. Chef de service, chef de bureau. Chef de mission. Chef de cabinet d'un ministre.
|| (Nouv.-Cal.) Homme d'origine mélanésienne ayant un rôle coutumier important ou chargé de représenter l'autorité européenne en milieu canaque.
|| (Afr. subsah.) Chef de quartier: auxiliaire de l'Administration dans un quartier d'une localité.
|| (Haïti) Civil rattaché à l'armée, ayant fonction d'agent de police dans une section rurale.
d4./d Personne qui dirige qqch, qui en est responsable. Chef d'entreprise. Chef de projet. Chef de chantier. Chef de gare, chef de train. Le chef de cuisine d'un restaurant ou, ellipt., le chef.
(Québec) Chef de parti, son leader.
(Belgique) Chef-garde: V. ce mot.
(Afr. subsah.) Chef de terre: dépositaire coutumier des terres héritées des ancêtres, responsable de leur gestion.
(Afr. subsah.) Chef de village.
|| MUS Chef d'orchestre, chef de choeur(s).
d5./d Loc. adv. En chef: en qualité de chef suprême. Général en chef des armées alliées.
|| Ingénieur en chef.
d6./d Fam. Mot utilisé comme vocatif. Salut, chef!
rII./r
d1./d Vx ou litt. Tête.
|| Loc. adv. De son (propre) chef: de sa propre initiative, de sa seule autorité. Agir de son propre chef.
d2./d Mod. DR Article, point principal. Les chefs d'accusation qui pèsent sur l'accusé.
|| Loc. adv. Au premier chef: au plus haut point.

⇒CHEF, subst. masc.
I.— Vx. Tête (cf. couvre-chef). Elle aussi fixait des yeux hagards sur les acteurs en branlant le chef (MUSSET, Le Temps, 1831, p. 129). La couronne de France ne doit pas être sur le chef d'un hérétique [l'avocat Copin au cardinal de Bourbon] (BALZAC, Œuvres diverses, t. 2, 1850, p. 524) :
1. ... Cadet Blanchet (...) replanta son chapeau sur son chef, et sans rien dire de plus, s'en retourna auprès de la Sévère.
G. SAND, François le Champi, 1850, p. 79.
2. L'horloge sonne une heure et demie
Et le chef de famille et de bureau
Met son couvre-chef sur son chef
Et s'en va Traverse la place de chef-lieu de canton
Et rend le salut à son sous-chef
Qui le salue...
PRÉVERT, Paroles, 1946, p. 126.
Spéc. Reliquaire renfermant des ossements de la tête d'un saint :
3. L'usage était de prendre à témoin les chefs ou têtes de saints, reliques vénérées. Dans le Nord on jurait par le chef de saint Denis, etc.
MÉRIMÉE, Portraits hist. et littér., 1870, p. 44.
Au fig. [Chef représente la pers. ou son pouvoir de décider ou de juger]
De son (propre) chef. Selon son jugement, de sa propre initiative. Faire qqc. de son propre chef. En prendre la responsabilité de l'exécution :
4. De cette partie-là [la première du Discours sur l'Histoire universelle], si j'avais à parler de mon propre chef et à dire ce qu'il m'en semble, je serais un peu embarrassé, je l'avoue.
SAINTE-BEUVE, Nouveaux lundis, t. 9, 1863-69, p. 285.
Loc. prép. Du chef de. En vertu des droits de :
5. — N'avez-vous pas entendu tout à l'heure que je vous disais que j'étais riche, Maximilien, trop riche? J'ai du chef de ma mère, près de cinquante mille livres de rente; ...
A. DUMAS Père, Le Comte de Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 832.
II.— Personne qui est à la tête de quelque chose.
A.— Personne qui tient le premier rang.
Chef de file (vx). L'homme qui est le premier d'une file de soldats. P. ext. Le navire qui tient la tête de la ligne.
Au fig. :
6. Ils [de jeunes paysans] étaient devenus les chefs de file d'un milieu qu'ils travaillaient à rendre adulte, qu'ils voulaient pleinement intégrer dans l'ensemble de la nation.
M. DEBATISSE, La Révolution silencieuse, 1963, p. 128.
Vx. Fondateur d'une dynastie, d'une maison, d'une institution, d'un ordre religieux :
7. Souverain par le choix des peuples, consacré par le chef de la religion, sanctionné par la main de la victoire, quel chef de dynastie rassembla jamais des titres aussi puissants, aussi nobles, aussi purs?
LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 2, 1823, p. 575.
P. ext. Chef d'école, chef de secte.
B.— Personne qui exerce un commandement, une autorité; qui a sous sa direction la responsabilité d'un service.
1. [Ordin. accompagné d'un déterm.] Chef d'entreprise, de bureau, d'équipe, de chantier, de rayon, d'atelier.
ART CULIN. Chef de cuisine ou, absol., chef. Celui qui dirige les cuisiniers d'un restaurant, d'un hôtel, d'une maison :
8. J'eusse souhaité que grand'mère eût aussi un chef, des marmitons, et des valets de pied — enfin le train de maison que décrit complaisamment cette bibliothèque d'enfant riche.
MAURIAC, La Robe prétexte, 1914, p. 7.
INSTIT. POL. Chef d'État. Autorité suprême d'un pays :
9. Mon ordre, sachez-le, est que vous vous teniez parfaitement tranquilles. J'ai été chef d'État, je le serai peut-être encore : jamais je ne serai chef de conspiration contre mon peuple.
RENAN, Drames philos., L'Eau de Jouvence, 1881, I, 5, p. 455.
Chef du gouvernement :
10. Par la place des Canons, retentissante d'enthousiasme, je me rendis au Petit Sérail où j'échangeai solennellement avec le chef du Gouvernement libanais, M. Alfred Naccache, des propos pleins d'optimisme.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1954, p. 170.
Chef de famille. Ce jeune homme, ayant des frères et des sœurs plus jeunes que lui, est devenu, par la mort de son père, chef de famille (LITTRÉ).
ART MILIT. ARM. DE TERRE, AVIAT. Officier ou sous-officier de divers grades. Chef de corps, de bataillon, d'escadron, chef d'état-major. MAR. Chef de division, d'escadre, de gamelle, de nage, de pièce, de quart, de section, du pilotage.
MUS. Chef d'orchestre. Musicien chargé de diriger l'orchestre :
11. Et l'école actuelle des chefs d'orchestre allemands est véritablement l'œuvre de Wagner.
P. LALO, La Mus., 1899, p. 372.
Au fig. Celui qui harmonise des mouvements épars pour en faire un tout cohérent :
12. ... il n'y a pas eu de chef d'orchestre dans cette guerre (...) chacun est entré dans la danse longtemps après l'autre...
PROUST, Le Temps retrouvé, 1922, p. 794.
SCOUTISME. Chef de patrouille.
CH. DE FER. Chef de gare, de station, de dépôt; chef de train.
2. [Déterm. un subst.]
a) En valeur adj. Médecin-chef, adjudant-chef, sergent-chef, chef-comptable, chef-mécanicien.
P. abrév. Chef est l'appellation du sergent-chef, du maréchal des logis-chef.
b) Sous la forme d'une loc. adv. En chef. En fonction de chef. Rédacteur, ingénieur, général en chef :
13. Le gouvernement publiera ses décisions en ce qui concerne la nomination du commandant en chef français en Allemagne, du commandant en chef français en Autriche et des principaux fonctionnaires et militaires qui leur sont adjoints, ...
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1959, p. 542.
3. En emploi abs. Personne qui exerce un commandement ou qui possède une grande aptitude au commandement. Un chef est un homme qui a besoin des autres (VALÉRY, Mauvaises pensées et autres, 1942, p. 208) :
14. Il avait, comme le Maréchal et ses apôtres, la mystique du chef, et c'est le chef qu'il aimait à faire honorer dans sa personne.
AMBRIÈRE, Les Grandes vacances, 1946, p. 109.
Au fig. Comme un chef. Très bien.
III.— Partie d'un ensemble située en tête.
A.— Extrémité.
1. ANAT. Chef d'un muscle :
15. Ils [les muscles sterno-cleïdo-mastoïdiens] s'attachent en bas par deux chefs, l'un sur la clavicule, l'autre sur le sternum; ...
L. MELCHISSÉDEC, Pour chanter : ce qu'il faut savoir..., 1913, p. 142.
2. BLAS. Chef de l'écu. Pièce honorable qui est en haut de l'écu. Chef bandé, barré, vergeté :
16. ... il [Benjamin de La Billardière] (...) avait exposé dans son cabinet ses armes encadrées (chef d'azur à trois étoiles, et deux épées en sautoir sur un fond de sable...).
BALZAC, Les Employés, 1837, p. 118.
3. BOULANGERIE. Bout de pâte pour servir de levain.
4. CARR. Paroi d'une carrière.
5. CHIR. Chefs d'une bande, d'un bandage.
6. RELIG. Abbaye chef d'ordre ou simpl. chef d'ordre. Maison principale d'un ordre à laquelle sont rattachées toutes les autres.
7. TEXT. Chef d'une étoffe. Extrémité par laquelle on a commencé la fabrication d'une pièce d'étoffe.
B.— Au fig. Point principal dans la division d'un exposé. Toute la conduite de l'homme de guerre peut se ramener à deux chefs : les personnes et les choses (PROUDHON, La Guerre et la Paix, 1861, p. 269) :
17. L'objet de la philosophie naturelle se réduit à ces deux chefs :premièrement, par une juste induction fondée sur l'observation, découvrir les lois de la nature, secondement, appliquer ces lois à l'explication des phénomènes.
COUSIN, Cours d'hist. de la philos. mod., t. 4, 1847, p. 550.
Spéc., DR. Chefs d'accusation. Points principaux sur lesquels porte une accusation. Crime de lèse-majesté au premier, au second chef :
18. ... quand il s'est agi d'exploiter, les ouvriers avonnais ont demandé de tels prix, que monsieur Mariotte a été obligé d'en amener d'Auxerre, et ceux de La-Ville-aux-Fayes les ont battus. Il y a eu procès correctionnel sur le chef de coalition, et sur le chef de rixe.
BALZAC, Les Paysans, 1844, p. 140.
Loc. adv. Au premier chef. Avant tout, au plus haut degré :
19. Ce qui intéressait l'abbé au premier chef, c'était la vérité, mais non pas une vérité littéraire — m'y voilà — la vérité tout court.
GREEN, Journal, 1950, p. 336.
Rem. On rencontre ds la docum. l'expr. de même sens au dernier chef, contamination probable avec au dernier point, au dernier degré. Il [Péguy] voulait établir, dans un prochain Cahier, que, dans une récente encyclique, le Pape avait écrit une phrase hérétique au dernier chef (J. et J. THARAUD, Pour les fidèles de Péguy, 1928, p. 117).
Prononc. et Orth. :[]. Historiquement [f] final s'était effacé devant s de flexion ou devant la consonne d'un mot suiv. À ce sujet cf. BOURC.-BOURC. 1967, § 170 et 172; cf. aussi BUBEN 1935, § 198 : ,,On prononce aujourd'hui [] au sing. et au plur.; l'f a été rétabli dans chef-lieu [], mais il est resté muet dans chef-d'œuvre []; l' ouvert en syllabe protonique libre s'explique par l'influence de la graphie. On peut signaler encore le mot technique chégros (fil poissé des cordonniers) qui est d'origine inconnue, mais dans lequel l'étymologie populaire a vu certainement un composé de chef, comme en témoigne l'orthographe du XVIe s. chefgros``. Cf. aussi MART. Comment prononce 1913, p. 231 et NYROP Phonét. 1951, § 213, pour lequel f se prononce de nos jours, même dans la combinaison bœuf gras mais que l'on dit toujours cerf-volant []. Cf. encore FOUCHÉ Prononce 1959, p. 479, pour lequel on prononce [bø] dans bœuf gras en face de [bœf] dans du bœuf bouilli, du bœuf salé. Cf. enfin KAMM. 1964, p. 192. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Fin du IXe s. chieef « tête » (Eulalie, 22 ds HENRY Chrestomathie), vx ds FUR. 1690; 2. 1172-74 « celui qui est à la tête de quelque chose » (G. DE PONT STE MAXENCE, St Thomas, éd. E. Walberg, 5560); 1530 « fondateur d'une institution » (Lefevre d'Etaples ds KUNZE); 1740 chef de cuisine (Ac.); d'où 1836 chef (GOZLAN, Le Notaire de Chantilly, p. 279); 3. ca 1130 « bout, extrémité (d'une chose matérielle) » (Couronnement Louis, éd. E. Langlois2, 1014); 4. a) 2e moitié XIIIe s. « élément, point principal d'une chose » (B. DE CONDÉ, éd. A. Scheler, t. I, p. 318, 1469); 1648 « chapitre d'un écrit » (Retz ds Œuvres du Cardinal de Retz, éd. Feillet, Gourdault, Chantelauze, t. 10, p. 67); b) 1614 dr. chef d'accusation (Ordonnance royale d'apr. FEW t. 2, s.v. caput); 5. 1643 de son chef « de sa propre autorité » (Scarron ds RICHARDSON, p. 50). Du lat. class. caput « tête » [par l'intermédiaire d'un lat. vulg. capum, -i attesté au VIIe s., v. TLL s.v. 384, 40-41], « extrémité (d'où début) », « ce qui est important (notamment d'un écrit) », « celui qui est à la tête de, auteur ». Fréq. abs. littér. :14 500. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 20 915, b) 17 401; XXe s. : a) 21 112, b) 21 799. Bbg. BERNITT (P. F.). Lat. caput und capum nebst ihren Wortsippen im Französischen. Kiel, 1905, 229 p. [Cr. MEYER-LÜBKE (W.). Literaturblatt für germanische und romanische Philologie. 1906, n° 11, pp. 370-371]. — MAT. Louis-Philippe 1951, p. 147, 306. — PERROT (Général). Vocab. milit. Banque Mots. 1972, n° 4, p. 207.

chef [ʃɛf] n. m.
ÉTYM. Fin IXe, chieef; du lat. caput « tête ».
———
I Vx, didact. ou littér.
1 (Fin IXe). Tête (→ Couvre-chef).
1 Sa barbe (de Charlemagne) est blanche, et tout fleuri son chef.
J. Bédier, la Chanson de Roland, VIII, p. 11.
2 Immolez donc ce chef que les ans vont ravir,
Et conservez pour vous le bras qui peut servir.
Corneille, le Cid, II, 8.
3 Par mon chef, c'est un siècle étrange que le nôtre !
Molière, l'Étourdi, I, 5.
4 Le chef orné de longs cheveux en tresses.
Voltaire, l'Ingénu, 1.
Spécialt. Reliquaire contenant les ossements de la tête d'un saint. || Le chef de saint Jean-Baptiste. || Le chef de saint Denis (en anc. franç. : le chef saint Denis).
2 Techn. || Le chef d'une étoffe, l'extrémité par laquelle on a commencé à la fabriquer. || Tisseur de chefs.
3 Blason. || Chef de l'écu : pièce honorable qui est en haut de l'écu. Blason (rebattement des pièces honorables). || Chef bandé, barré, vergeté, etc.
tableau Termes de blason.
4 Loc. littér. (1643). De son chef, de son propre chef : en vertu de son autorité propre, de sa propre initiative, de lui-même. || Faire quelque chose de son propre chef. || Cette affirmation n'est pas de son chef : ce n'est pas lui qui le prétend.(Avec d'autres pronoms). || Je l'ai fait de mon (propre) chef. || Ils se sont définis de leur propre chef comme…
5 Notre prince a des dépendants
Qui, de leur chef, sont si puissants
Que chacun d'eux pourrait soudoyer une armée.
La Fontaine, Fables, I, 12.
6 Je menai votre fils chez toutes les dames de ce quartier (…) il ira bientôt de son chef.
Mme de Sévigné, 1118, 5 janv. 1689.
6.1 C'était un certain et ci-devant abbé Reniant, — un nom fatidique ! — lequel, dans cette société à l'envers de la Révolution, qui défaisait tout, s'était fait, de son chef, de prêtre sans foi, médecin sans science, et qui pratiquait clandestinement un empirisme suspect et, qui sait ? peut-être meurtrier.
Barbey d'Aurevilly, les Diaboliques, « À un dîner d'athées ».
Dr. || Venir de son chef : être appelé en son nom personnel avec les droits attachés à son degré de parenté vis-à-vis du défunt.
Avoir des biens de son chef, de son côté. || Il possède cette propriété du chef de son père (→ Apport, cit. 3).Du chef de… : en vertu des droits de…
7 Les enfants ou leurs descendants succèdent (…) par égales portions et par tête, quand ils sont tous au premier degré et appelés de leur chef : ils succèdent par souche, lorsqu'ils viennent tous ou en partie par représentation.
Code civil, art. 745.
5 (XIIIe). Littér. Article, point principal d'un exposé, d'une discussion. || Les chefs d'un discours (surtout dans : classer sous tel chef).
8 On peut la classer (la littérature) sous ces trois chefs principaux; philosophie, histoire, éloquence.
Chateaubriand, le Génie du christianisme, III, II, 1.
Dr. et cour. Élément distinct d'une action en justice, groupé avec d'autres dans une même procédure. || Statuer sur chacun des chefs d'une demande. || Se pourvoir en cassation contre plusieurs chefs d'un arrêt.(1614). || Chef d'accusation. || Les chefs d'une accusation.
Loc. (littér. ou didact.). Au premier chef. Gravité, importance. || Il est coupable au premier chef. || Il importe, au premier chef, que… : il est essentiel, capital que… 1. Capital.
———
II Plus cour.
1 (V. 1173). Personne qui est à la tête (de qqch.), qui dirige, commande, gouverne, jouit d'un certain pouvoir. Animateur, berger, commandant, conducteur, despote, directeur, dirigeant, dominateur, entraîneur, fondateur, maître, meneur, pasteur, patron, responsable, tête; -archie, -arque. || La responsabilité du chef, d'un chef. || L'autorité, le pouvoir, les directives, les ordres du chef. || La volonté du chef. || Chefs hiérarchiques. Hiérarchie. || Le chef de qqn, son chef. Supérieur. || Respecter ses chefs. || Obéir à ses chefs. || Discuter les ordres du chef (→ Autorité, cit. 43). || Nom donné à des chefs, dans l'histoire, en politique. Titre; suff. -arque (polémarque, tétrarque, triérarque); et aussi cinquantenier, doge, dynaste, magistrat; administrateur, gouverneur.
9 Ainsi que la tête est comme le chef du corps,
Et que le corps sans chef est pire qu'une bête :
Si le chef n'est pas bien d'accord avec la tête (…)
Molière, le Dépit amoureux, IV, 2.
10 Il harangua tout le troupeau,
Les chefs, la multitude, et jusqu'au moindre agneau.
La Fontaine, Fables, IX, 18.
11 (…) le chef, l'animateur, l'entraîneur qu'était Bonaparte.
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, t. V, 3.
12 La discipline exige que le subordonné respecte le chef; elle exige aussi que le chef soit digne d'être respecté, et que lui-même respecte les lois.
A. Maurois, Études littéraires, Saint-Exupéry, t. II, p. 258.
Les chefs de l'Église, de la hiérarchie religieuse; de l'armée, etc. (→ ci-dessous, 3. et 4.).
Spécialt. Celui qui dirige un groupe social (tribu, etc.). || Le grand chef. || Un chef arabe. Cheik. || Chef indien. Cacique, sachem. Fam. || D'accord, grand chef !
En Afrique. || Chef coutumier : notable investi de pouvoirs selon la tradition. || Chef traditionnel (→ Chefferie, cit. 2; et ci-dessous chef de village).
2 a Personne qui sait se faire obéir. || Un tempérament de chef. || La race des chefs. || L'Enfance d'un chef, nouvelle de Sartre.
12.1 Qu'est-ce qui soudain jaillissait ? Un chef. Non seulement un homme, un chef. Non seulement un homme qui se donne, mais un homme qui prend. Un chef, c'est un homme à son plein; l'homme qui donne et qui prend dans la même éjaculation.
Drieu La Rochelle, la Comédie de Charleroi, p. 70.
b Fam. Petit chef : chef situé assez bas dans la hiérarchie, et qui affecte de commander comme s'il détenait un grand pouvoir. || Un insupportable petit chef.On trouve aussi cheffaillon n. m. — ☑ Loc. Jouer au petit chef : exercer une domination excessive, tatillonne, ou faire preuve d'un excès d'autorité.
3 Personne qui dirige un groupe de personnes, dans un système réglé par les institutions sociales, et notamment dans un système hiérarchisé. a Personne (homme, sauf dans les sociétés matriarcales) sur qui repose la responsabilité du groupe familial. Famille; et aussi maison (maître de maison).Le chef de la famille : celui de qui sont issus les membres de la famille ( Patriarche, cit. 3); anciennt en dr. franç. : le mari. Famille. || Chef de la famille et du culte familial.
13 C'est moi qui tiens le rang de chef de la famille.
Molière, les Femmes savantes, V, 2.
14 De même que dans la famille l'autorité était inhérente au sacerdoce, et que le père, à titre de chef du culte domestique, était en même temps juge et maître, de même, le grand-prêtre de la cité en fut aussi le chef politique.
Fustel de Coulanges, la Cité antique, III, 9, p. 206.
Loc. Chef de famille.
15 Sa mère surtout baissa la tête et ne dit plus mot; elle respectait les volontés de ce fils, de cet aîné qui avait presque rang de chef de famille (…)
Loti, Pêcheur d'Islande, II, IV, p. 98.
b Seulement dans || Chef de… : personne qui dirige en titre (dans quelques syntagmes). || Le chef de l'État. Monarque; empereur, prince, roi, souverain; président.Chef d'État. || Un, des chefs d'État. || Réception réservée aux chefs d'État étrangers.Chef du gouvernement : Premier ministre (anglic. : premier), président du Conseil.Le chef de cabinet d'un ministre.
Chef de service. Directeur; et aussi sous-chef. || Chef de bureau. || Chef de section, de groupe.(En Afrique). || Chef de mission (de la Coopération).
Le chef de l'Église (romaine). Pape.
Chef de clan, chef de tribu. || Chef de village, chef traditionnel, (en Afrique). Chefferie (→ ci-dessus, II., 1.).
c Dans un corps hiérarchisé militaire ou paramilitaire, Celui qui commande (→ ci-dessous, cit. 16 à 18). || Les soldats et leurs chefs. Officier, sous-officier. || Le grade d'un chef. Gradé. || Obéir à ses chefs. || L'exemple des chefs. || Le généralissime, chef suprême des armées.En appos. || Caporal chef.
16 Cette ardeur, qui des chefs passe aux moindres soldats,
Anime tous les cœurs, fait agir tous les bras.
Corneille, Poésies diverses, 231.
17 On attendait que les chefs de l'armée se déclarassent.
Fénelon, Télémaque, XV.
18 En Italie les chefs de l'armée et les grands industriels, effrayés par l'agitation communiste parmi les ouvriers, soutinrent le petit parti nationaliste appelé « fasciste » (…)
Ch. Seignobos, Essai d'une hist. comparée des peuples…, XX, p. 448.
Chef de… || Les grands chefs d'armées. Capitaine (Littér.). || Chef d'armée, de corps d'armée, de division, de brigade. Général. || Chef d'état-major. || Chef d'état-major général. || Chef de poste. || Chef de bataillon, de groupe, d'escadron. Commandant. || Chef de section. Lieutenant, sous-lieutenant, adjudant.REM. La terminologie n'emploie pas de syntagme comportant le mot chef pour le colonel (qui commande un régiment), le capitaine (qui commande une compagnie — ou un peloton). || Chef de groupe. Maréchal (des logis), sergent. || Chef de pièce, de patrouille, de chambre, de corvée. Caporal.Chef de musique.
Mar. || Chef mécanicien. || Chef de feu. || Chef de file. || Chef de pièce, de quart, de timonerie, de tranche, de nage, de rade, de hune. || Chef de gamelle.(1856). Sports. || Chef de nage.Chef de bord (d'un yacht de croisière). 1. Skipper (3.).REM. Les officiers de marine (→ Amiral; commandant; capitaine, lieutenant, enseigne [de vaisseau]) ne sont pas dénommés par ce mot.
Aviat. || Chef des navigateurs, des pilotes.Chef de bord. || Chef pilote. || Chef de patrouille (aérienne).
Chef scout Cheftaine (→ Scoutmestre). || Chef de patrouille, de sizaine.Alpin. || Chef de cordée.
Chef de tribu, de clan. || Chef traditionnel, en Afrique ( Chefferie). || Chef indien. — ☑ Fig. et fam. (Iron.). Le grand chef à trois plumes : le patron (dans une entreprise).
Petit chef. → ci-dessus, II, 2. b.
d Personne qui dirige, commande effectivement (sans que cela corresponde à un titre, mais dans une hiérarchie de fait). || Chef de bande (brigands, gangsters, vandales). || C'est toi, le chef ? || C'est elle le chef. || Elle est le chef d'une bande de filles, de garçons.
Personne que les autres suivent. || Chef de doctrine, d'école, de secte (artistique, littéraire, religieuse). Coryphée. || Chef de parti.
Chef de file. File.
e Dans la vie professionnelle. || Chef de…, le compl. désignant une entité (chef d'entreprise), un groupe humain (chef d'équipe), un matériel ou un lieu de travail (chef de chantier, de train…). Personne qui dirige, commande…
Chef d'entreprise. Directeur, patron, P. D. G.; fam. boss, singe (B., 5.). || Chef d'établissement. Directeur. || Chef de clinique. Patron.Chef d'atelier, chef d'équipe. Contremaître. || Chef de chantier.(1882, Zola). || Chef de rayon, dans un grand magasin. || Chef des ventes.
Chef de gare. || Chef de station (transports en commun). || Chef de dépôt. || Chef de train.Chef de district, de section, d'un district, d'une section ferroviaire.
(1740). || Chef de cuisine : cuisinier qui dirige l'ensemble du personnel d'une cuisine (→ ci-dessous, 5.).
19 (…) pour un ambassadeur, un bon chef de cuisine est un auxiliaire peut-être plus précieux qu'un bon chef de cabinet.
Louis Madelin, Talleyrand, V, 37.
20 Pendant trois semaines, j'ai obéi, du matin au soir, à des chefs d'équipes, pareils à des gardes-chiourmes.
Martin du Gard, les Thibault, t. VI, p. 226.
REM. En parlant d'une femme, on dit le chef, un chef ou femme chef ou (→ ci-dessous, 9.) la chef (plus marqué ou spécial : cour. en milieu professionnel); le fém. morphologique cheffesse semble rare.
4 (1813, in D. D. L.). || Chef d'orchestre : personne qui dirige l'orchestre. Maestro; directeur (→ Orchestre, cit. 7, et, fig., cit. 9).
20.1 (…) il n'y a pas eu de chef d'orchestre dans cette guerre (…) chacun est entré dans la danse longtemps après l'autre (…)
Proust, le Temps retrouvé, Pl., t. III, p. 794 (1927).
Absolt. || Le chef et l'orchestre.
Chef de chœurs. || Le chef des chœurs.
5 (De : chef de cuisine, au sens 3). || Chef cuisinier, et, absolt (1836), chef : cuisinier professionnel. Coq, queux (maître queux). || Il est chef dans un restaurant. || Gâteau, pâté du chef : dans un menu, Gâteau, pâté… préparé en principe par le chef selon sa recette.(Appellatif). || Chef, deux steaks saignants !
6 Appos. (Milit.). || Adjudant-chef, sergent-chef, médecin-chef. || Gardien-chef.
(Appellatif). || Chef : sergent-chef. || Oui, chef !
(En appos. à un nom fém.). || Infirmière-chef. || Gardienne-chef (→ ci-dessous, 9.).
7 Fam. Personne remarquable. As, champion. || C'est un chef. || Bravo, t'es un chef !(En appellatif; à une personne qui n'a pas de statut hiérarchique : client, etc.). || D'accord, chef, on y va ! Patron.
8 Loc. adv. En chef : en qualité de chef; en premier. || Ingénieur en chef. || Rédacteur en chef (abrév. fam. : rédac chef).(1919). || Général en chef. Généralissime.
21 Son maître fut réduit à garder les brebis,
Non plus berger en chef comme il était jadis.
La Fontaine, Fables, IV, 2.
22 En quelques jours, le général en chef a pourvu à tout, assigné à chacun sa tâche.
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, t. II, p. 251.
Avoir le commandement en chef (→ Armée, cit. 13).
9 N. f. || La chef : femme qui porte un titre de chef (surtout : infirmière, gardienne de prison, etc.). Cheffesse (rare). || Il faut prévenir la chef.
23 Faut donc que je récupère ces paperasses, profitant de ce que je vais à la fouille pour me réapprovisionner en timbres. Chopper la Chef un matin, à l'heure où elle est encore à jeun. Ouais, plus elle boit, plus elle voit clair, cette femme !
A. Sarrazin, la Cavale, p. 88.
24 Elle saute sur son vélo, elle est à trois heures à l'hôpital, sa chef est contente d'elle.
Violette Leduc, la Folie en tête, p. 413.
CONTR. Inférieur, second, soldat, subalterne, subordonné. — Collaborateur.
DÉR. et COMP. Chef-d'œuvre, chefferie, cheffesse, chef-lieu. — Couvre-chef, sous-chef. — Permis-chef.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • chef — chef …   Dictionnaire des rimes

  • Chef(in) — Chef(in) …   Deutsch Wörterbuch

  • chef — (chèf ; au pluriel l s ne se lie pas : les chèf et les soldats ; cependant quelques uns lient : les chèf z et les soldats) s. m. 1°   Tête. Le chef de saint Jean Baptiste. •   Et que peut plus un corps dont le chef est à bas ?, ROTR. St Gen. V, 2 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • chef — CHEF. s. m. (On pron. l F.) Tête. Il ne se dit que de l homme, et il n est guère d usage qu en Poésie. Le chef couronné de lauriers. Le chef ceint d un diadême. On s en sert aussi en parlant De la tête des Saints. Le Chef de Saint Jean. Le Chef… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • chef — CHEF. s. m. Teste. Il ne se dit que de l homme, & il n a guere d usage qu en poësie. Le chef couronné de lauriers. le chef ceint d un diademe. On s en sert aussi en parlant de la teste des Saints. On garde le chef de saint Jean en cette Eglise.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Chef! — The show s title, formed from food prepared during the opening credits. Format Situation comedy Created by Peter Tilbury (based on an idea from Len …   Wikipedia

  • Chef Ra — Born October 10, 1950(1950 10 10) Charleston, West Virginia Died December 26, 2006(2006 12 26) (aged 56) Urbana, Illinois Cooking style Ganja (marijuana) Education Urbana High School where he was class president his senior year. He …   Wikipedia

  • chef — Chef, m. Qui vient du Grec {{t=g}}képhalê,{{/t}} non du Latin Caput, est la teste proprement de l homme et de la femme, Caput, car quant aux bestes brutes, on use du mot Teste. Chef et Capitaine d une armée, Strategus, Dux exercitus. Le chef des… …   Thresor de la langue françoyse

  • Chef — (aus dem Französischen entlehnt, von lateinisch caput ‚Kopf‘) bezeichnet: allgemein Vorgesetzter Koch oder Köchin in der Gastronomie Oberhaupt einer deutschen Adelsdynastie, siehe Deutscher Adel Chef (Programmiersprache), esoterische… …   Deutsch Wikipedia

  • chef — CHEF, chefuri, s.n. 1. Petrecere zgomotoasă cu mâncare, băutură (şi cântec). 2. Stare de (uşoară) beţie şi de bună dispoziţie a omului care a băut. 3. Bună dispoziţie, voie bună, veselie; toane bune. 4. Voie, poftă, dorinţă. ♦ Dorinţă ciudată,… …   Dicționar Român


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.